Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

Cafayate

7 Octobre 2013, 22:24pm

Publié par Sandie & Slava

Cafayate, le 9 et 10 août

 

Au sud de Salta, il y a une petite ville qui s’appelle Cafayate. Elle est réputée pour son vin et ses bodegas que l’on peut facilement visiter. De plus, la route pour s’y rendre est une des plus belles de la région. Cafayate sera donc notre prochaine étape.

 

Pour s’y rendre nous prenons d’abord un bus afin de sortir de la ville de Salta. Nous commençons donc le stop à partir de la ville de Cerillos. Il nous reste à partir de là, 175 Km à parcourir.

 

On se met sur le bord de la route et on tend le pouce. Il ne fait pas super beau et il fait même assez froid. La première personne à nous prendre ne va pas très loin, mais c’est déjà ça. C’est Gabriel, qui nous emmènera jusqu’à la ville de El Carril, soit 21km plus loin. Il nous dépose à la sortie de la ville (le meilleur endroit pour faire du stop) et nous souhaite bon courage.

 

Le temps ne s’est pas trop réchauffé et il se met même à neiger ! Les quelques voitures qui passent ne s’arrête pas. Dans le froid, le temps ne passe pas vite et les minutes nous semblent bien longues ! Au bout d’une demi-heure, une voiture passe devant nous sans s’arrêter mais fait finalement demi-tour au loin. Elle revient et s’arrête devant nous. C’est Ariel, sa femme et son fils qui nous proposent de nous emmener. Ils ne vont pas non plus à Cafayate, mais ils peuvent nous déposer 27km plus loin. Adorables, ils feront même quelques kilomètres de plus pour nous déposer à la sortie de la ville de Coronel Moldes. Et comme ils s’inquiètent un peu pour nous, ils nous laisseront aussi des bananes et des clémentines :).

 

Cette journée de stop semble bien difficile. Il fait froid et personne ne veut nous prendre ! Au bout d’une heure, on commence à désespérer un peu et on se renseigne sur les bus. Il y en a un qui passe mais pas avant 18h. On espère bien que d’ici là, nous serons arrivés. Quelques minutes plus tard, Roland s’arrête. Il travaille dans le coin et rentre chez lui pour le déjeuner. Il habite Vina qui est à 22km de là. Ce n’est toujours pas Cafayate mais tant pis, on avance.

 

Arrivés à Vina, nous sommes à un croisement de deux routes. Malheureusement, la plupart des voitures qui passent ne vont pas dans notre direction ! Il reste un peu plus d’une centaine de kilomètres à faire, on n’a même pas fait la moitié du chemin et il est déjà 15h ! En attendant, nous grignotons nos bananes et nos clémentines, qu’on nous a gentiment données.

 

Au bout d’une heure, Slava commence à se demander si on ne devrait pas changer d’itinéraire. Du coup, il se met sur la route perpendiculaire à la nôtre pour arrêter les voitures qui semblent plus nombreuses. A peine dix minutes plus tard, un camion s’arrête devant moi. C’est Angel, il va à Cafayate et propose de nous emmener ! YOUPI !

 

Le trajet avec Angel fut incroyable. Nous avons traversés avec lui les paysages magnifiques de la quebrada Conchas tout en parlant de sujets divers et variés. Le tout accompagné de jus de soja à la pomme et de petits gâteaux. :) Un excellent souvenir.

Avec Angel

Avec Angel

Une fois arrivés à Cafayate, nous faisons le tour des hôtels. Nous en trouvons un premier qui semble idéal mais qui n’a pas de cuisine… Dans le deuxième, les matelas ne sont pas terribles.  Les autres sont beaucoup plus chers. Nous en ferons un dernier qui nous proposera une super chambre avec lit XXL, salle de bain privée, petit déjeuner inclus et cuisine à disposition pour 185 pesos, après marchandage. C’est plus cher que le premier qui n’avait pas de cuisine mais ça devrait être rentabilisé car les restaurants sont vraiment chers. 

Notre lit XXL et la vue depuis notre chambre
Notre lit XXL et la vue depuis notre chambre

Notre lit XXL et la vue depuis notre chambre

Il est déjà presque 20h. Le temps d’aller faire les courses, de diner, de se doucher et au lit. Quelle journée !

 

Le lendemain, nous nous renseignons sur les balades à faire dans le coin. A part les bodegas, il n’y a pas grand-chose d’accessible à pied. Il y a bien les ruines de Quilmes qui semblent intéressantes, mais elles sont à plus d’une heure en bus et le bus ne passent que le matin à 6h ou le soir à 18h… Tant pis, on laisse tomber les ruines.

 

D’ailleurs pour la suite du trajet, ça semble compliqué aussi. De Cafayate, les bus ne vont qu’à Salta ou Tucuman ! Nous qui voulions continuer vers La Rioja ou Mendoza, c’est raté ! On ne va quand même pas retourner à Salta ! Et Tucuman, n’a pas l’air d’être une ville très sympathique. Le seul intérêt d’aller là-bas, serait de prendre ensuite un bus vers Cordoba.

 

Bref, nous sommes un peu déboussolés. En attendant, nous décidons d’aller au moins faire le tour des bodegas.

Cafayate
Cafayate

Cafayate

Il y a deux bodegas qui proposent des visites gratuites, une à l’entrée de la ville et l’autre en plein dans la ville. Les deux sont intéressantes car complétement différentes. La première est plus ancienne, tandis que l’autre est beaucoup plus moderne.

Première bodega visitée
Première bodega visitée
Première bodega visitée

Première bodega visitée

Deuxième bodega visitée
Deuxième bodega visitée

Deuxième bodega visitée

A la fin de la visite, on a le droit à une dégustation. Nous n’avons pas été très emballés par le vin de la première bodegas, celui de la deuxième, n’était pas exceptionnel mais il était nettement meilleur.

Dégustation dans la 2ème bodega

Dégustation dans la 2ème bodega

 

C’est l’esprit un peu plus léger que nous rentrons à l’hôtel afin de décider de la suite des aventures.

 

Etant donné que nous devons être à Buenos Aires le 15 aout, il ne nous reste que 4 jours. Ça semble un peu court pour faire La Rioja et Mendoza. Nous décidons donc d’aller plutôt vers Cordoba. Pour cela, il faut soit prendre un premier bus qui part à 6h du matin et qui va à Tucuman (150 pesos) puis de là prendre un autre bus pour aller à Cordoba (300 pesos). Soit continuer à faire du stop !

 

Cordoba est à 700km, ça parait compliquer d’y arriver en stop en une journée. L’idée est donc d’aller jusqu’à Tucuman en stop et de là prendre un bus de nuit pour Cordoba. Ça nous laissera 3 jours pour visiter la ville, ce qui devrait être suffisant.

 

La suite de nos aventures en stop, au prochain épisode.

Commenter cet article

pem 09/10/2013 23:15

ah ouais des bodéga... je m'attendais pas à ça. en fait c'est des producteurs de vin ! bien vu les poches. je comprends pourquoi vous repartez l'esprit un peu plus léger :p

Sandie & Slava 10/10/2013 01:16

Si tu avais été avec nous on ne serait même pas reparti de la bodega :D