Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

Les plans changent !

26 Janvier 2014, 13:00pm

Publié par Sandie & Slava

De Newcastle à Dubbo, le17, 18 et 19 Novembre

 

La nuit a été dure et le réveil à Newcastle, se fait sous la pluie. Rien ne semble indiquer que cela va s’arranger… Cela nous rappelle étrangement la Nouvelle-Zélande. :( Nous avons tout sauf envie de voyager à nouveau dans ces conditions, il faut qu’on aille vers le beau temps.

 

En ville, nous réussissons à trouver un wifi gratuit, nous en profitons pour vérifier la météo. Toute la côte Est, du Nord au Sud, est sous la pluie et apparemment ça va durer toute la semaine !

 

Pour avoir du beau temps, il faut s’enfoncer plus dans les terres. Ce n’était pas trop prévu mais tant pis. Nous verrons quelques kilomètres plus loin si cela s’arrange ou pas. Si oui, on continue à remonter vers Brisbane sinon on change complètement d’itinéraire.

 

Nous roulons, sans que la pluie s’arrête une seule seconde, jusqu’à la ville de Cessnock dans la « Hunter Valley » (vallée de la chasse) à environ 60Km de Newcastle. Après un petit tour dans la ville, nous trouvons un camping pas trop cher, le Cessnock Wine Country Caravan Park(25$ la nuit pour deux).  La cuisine se résume à un barbecue et un micro-onde, le tout sous un auvent mais par contre il y a une piscine ! C’est bien car c’est le temps idéal pour un petit plongeon. :)

 

Nous passons tout le reste de l’après-midi dans le van car la pluie ne cesse de tomber à grosses gouttes.  Du coup, nous en profitons pour réfléchir à notre itinéraire.

 

Nous pouvons continuer à nous enfoncer un peu puis remonter vers Brisbane pour reprendre le trajet initialement prévu. L’autre possibilité consiste à continuer vers le désert. Pour revenir ensuite sur la deuxième partie du trajet initialement prévu (Melbourne – Sydney).

 

Dans le premier cas, nous ne sommes pas sûrs que d’ici 4/5 jours le temps s’améliore vers Brisbane. Dans le deuxième cas, nous ne savons absolument pas s’il y a des choses sympa à voir sur la route et nous avons un peu peur de rater le plus important.

 

Une telle décision n’est pas anodine. Les distances sont telles dans ce pays qu’il n’est pas envisageable de faire des demi-tours. Plusieurs centaines de kilomètres séparent la plupart des villes.

 

Nous décidons de revérifier la météo le lendemain matin avant de choisir l’une ou l’autre option. Nous passerons la soirée dans le van à écrire et regarder un film. Il pleut toujours lorsque nous nous endormons !

 

Au réveil, la pluie semble s’être calmée mais quelques minutes plus tard, c’est reparti… C’est vraiment déprimant, il faut absolument que l’on se sorte de cette zone de dépression.

 

C’est décidé, nous choisissons la seconde option. Nous roulons donc vers le centre du pays, en direction de Dubbo. Ce nom de ville nous plait bien, il ne peut que faire beau à Dubbo. ;)

 

A mi-parcours, nous nous arrêterons à Meriware pour refaire un point météo et accéder à Internet. Il pleut toujours autant mais la météo confirme qu’à Dubbo, il fait beau ! En plus, il semblerait qu’il y ait une réserve d’animaux en liberté dans laquelle on pourrait circuler en voiture comme dans un safari. Il fait beau et il y a des choses à faire alors c’est parti !

 

Les kilomètres défilent, mais le ciel semble gris à perte de vue. Nous avons du mal à croire qu’un peu plus loin là-bas, il fait beau. Cela fait plus de 36h qu’il ne cesse de tomber des trombes d’eau ! C’est finalement tout proche de notre destination que l’on finira par apercevoir du ciel bleu et que la pluie s’arrête.

 

Sur la route, nous pouvons voir la limite entre l’ombre et la lumière. C’est avec un grand sourire aux lèvres que nous entrons sous le soleil. :)

Cà y est on aperçoit enfin un ciel dégagé

Cà y est on aperçoit enfin un ciel dégagé

Nous arrivons à Dubbo vers 18h. Il fait beau mais on peut voir au loin le ciel gris qui s’en va. Nous garons notre van près d’un stade, il y a des toilettes et pas d’interdiction de camper, ça devrait donc aller.

D'un côté de Dubbo, il fait beau...

D'un côté de Dubbo, il fait beau...

De l'autre côté, il fait encore gris.

De l'autre côté, il fait encore gris.

Nous profitons des derniers rayons du soleil de la journée pour nous balader le long de la rivière. Il y a plein d’oiseaux, des perruches et même des chauves-souris ! Que ça fait du bien de pouvoir se balader dehors au sec.

 

C’est sous un superbe ciel rose-orangé que nous préparons à manger et dinons au grand air.

Préparation du diner
Préparation du diner

Préparation du diner

Le lendemain, il fait toujours aussi beau et chaud, ça fait beaucoup de bien au moral. Nous prenons le petit-déjeuner dehors, puis nous nous dirigeons vers l’office du tourisme.

 

Le Taranga wildlife, est en fait un zoo, les animaux ne sont pas en liberté, c’est juste qu’ils ne sont pas en cage. En plus, on ne peut pas rentrer en voiture en mode safari comme on le pensait. Ils louent des voiturettes de golf pour circuler d’une zone à une autre pour ceux qui ne veulent pas marcher. Nous sommes vraiment déçus, les zoos, ce n’est pas notre truc. On préfère voir les animaux en liberté dans leur espace naturel.

 

Du coup, nous nous dirigeons vers le jardin botanique qui s’avère être un jardin japonais. C’est très joli mais minuscule. En cinq minutes, nous avons fait le tour… Il ne nous reste plus qu’à retourner au bord de la rivière, faire la balade complète que nous avions à peine entamée la veille.

Le jardin botanique
Le jardin botanique

Le jardin botanique

La rivière Macquarie est peuplée d’oiseaux en tout genre. C’est très agréable de s’y promener. La chaleur et le soleil qui tape nous font quitter le chemin afin de marcher dans l’herbe à l’ombre des arbres. Mais quelque chose nous obligera à revenir très vite sur le chemin… Eh oui, nous serons à deux doigts de marcher sur un serpent !

La rivière Macquarie
La rivière Macquarie

La rivière Macquarie

Les oiseaux
Les oiseaux

Les oiseaux

Le serpent sur notre chemin

Le serpent sur notre chemin

Après déjeuner, nous nous posons à l’ombre d’un arbre. Nous devons réfléchir à notre itinéraire.

 

Est-ce qu’on poursuit dans le centre, est-ce qu’on remonte vers la côte Est ou est-ce qu’on descend vers Melbourne ? Dur, dur de se décider. Dans le centre, il n’y a pas grand-chose à faire mais il fait beau et ça peut être sympa de rouler en plein désert. Au niveau de la météo, le temps s’améliore deux, trois jours sur la côte Est, puis la pluie reprend… Et vers le Sud, c’est mitigé. Du coup, on se décide à s’enfoncer dans le centre du pays, dans cette zone déserte que l’on appelle « l’Outback ».Tant pis, nous ne ferons pas la « Golden Coast », nous avons trop envie de soleil. Peut-être pour une prochaine fois.

 

Nous faisons le plein d’essence, le plein d’eau, quelques courses et c’est parti. Cette fois, c’est moi qui suis aux commandes ! :) C’est une ligne droite tout le long donc à part rouler à gauche, il n’y a rien de très difficile.

 

Nous nous arrêtons quelques dizaines de kilomètres plus loin dans une petite ville nommée Trangie. Nous trouvons un endroit près de la rivière, où il y a des tables de pique-nique et des toilettes publiques.

 

En faisant le tour, on aperçoit un peu plus loin un panneau interdisant de camper, du coup on hésite à rester. Slava demandera quand même à un local si l’on peut passer la nuit ici. Apparemment, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Tant mieux car on n’avait pas trop envie de chercher ailleurs.

 

Décidemment l’Océanie nous donne du fil à retordre. La météo occupe une place prédominante dans le choix de l’itinéraire. Malgré cela on s’adapte. C’est aussi ça le voyage.

Commenter cet article

Maman 04/02/2014 22:09

Vous n'aviez pas de rallonge éléctrique dans votre van ?.... ;-)

Sandie & Slava 05/02/2014 03:24

Si mais les fiches ne correspondaient pas :(