Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

Dans l'outback australien

27 Janvier 2014, 11:56am

Publié par Sandie & Slava

L’Outback de NSW (New South Wales), du 20 au 23 Novembre

 

Ce matin, il fait chaud, très chaud ! Nous roulons en direction de Cobar qui se trouve à 230Km. Nous sommes en plein désert, il n’y a rien à des kilomètres à la ronde. C’est très agréable de conduire sur ce genre de route.

 

Nous nous arrêtons en chemin dans la petite ville de Nyngan pour faire une pause. Il n’y a pas grand-chose mais il y a une librairie avec une heure d’internet gratuit. On en profite donc pour lire nos mails, mettre à jour nos comptes et donner quelques nouvelles.

 

Nous nous renseignons au passage, s’il n’y aurait pas du boulot pour quelques jours dans le coin. On se dit que ça pourrait être sympa d’aller ramasser quelques fruits. Ca nous permettrait de rencontrer des australiens et d’en savoir plus sur leur mode de vie. Mais apparemment, il n’y a rien ici.

 

Nous ferons une pause déjeuner sur la route, toujours en plein désert.

Lieu du petit déjeuner
Lieu du petit déjeuner

Lieu du petit déjeuner

Nous arrivons à Cobar en début d’après-midi. C’est une des plus grandes villes de la région, connue pour son activité minière.  Il est possible de voir une des anciennes mines de la ville.

En chemin vers la mine

En chemin vers la mine

La mine de Cobar
La mine de Cobar

La mine de Cobar

A part cela, il n’y a pas grand-chose à faire. Une promenade  autour du centre relate quelques faits historiques. Mais il fait tellement chaud que nous ne ferons pas la balade en entier. 

Promenade autour de Cobar
Promenade autour de Cobar

Promenade autour de Cobar

Nous rêvons d’une boisson fraiche alors nous allons faire un tour au centre. Malheureusement tout est fermé ! Il n’est pourtant que 16h… Du coup nous nous rabattons sur une supérette. Les prix sont évidemment plus chers qu’ailleurs mais tant pis, nous achetons une bouteille de soda fraiche. Nous allons la boire dans un parc en regardant quelques enfants jouer. Ça ne doit vraiment pas être évident de vivre ici. Il n’y a rien à faire et on est loin de tout.

 

Nous dinerons près des barbecues de l’office du tourisme où nous avons repéré des prises électriques. Puis nous passerons la nuit à l’entrée de la ville sur une aire de repos.

 

Le lendemain, il fait tellement chaud que nous avons tous les deux rêvé de piscine ! Après le petit déjeuner en ville, nous allons voir le site historique du Mont Grenfell. En sortant de la ville, nous nous arrêtons faire le plein d’essence. Dans la station, nous apercevons une douche. Du coup, ni une, ni deux, nous garons la voiture et allons en prendre une. Que ça fait du bien ! Nous voilà tout propre. Le compteur de nuit sans aller au camping peut être remis à zéro. :)

 

Pour aller visiter le site du Mont Grefell, conseillé par l’office du tourisme, il faut prendre une piste de terre qui se trouve à 40km de Cobar. De là, c’est parti pour l’aventure! Nous n’avons pas de 4x4 alors nous ne pouvons pas rouler trop vite. Surtout que cela fait beaucoup de poussière. Au début la piste est bonne, on est confiant mais très vite ça devient compliqué ! Des bosses et des trous partout… Obligé de rouler à 30km/h, le chemin semble bien long.

 

Une fois arrivésà destination, on inspecte le van. Il y a de la poussière partout! A l’extérieur mais aussi à l’intérieur ! De toute façon, il y a encore le retour à faire donc on nettoiera plus tard.

 

Juste à l’entrée du parc, on aperçoit des kangourous. On essaye de les filmer mais ils s’échappent très vite.

 

Nous partons faire la balade sous une chaleur extrême.  Nous avons un peu de mal à trouver le chemin, nous croyons être perdus mais finalement nous retrouvons les marqueurs. Nous sommes tout seuls au milieu du désert, quelques biquettes font parfois leur apparition mais c’est tout. Il fait très chaud, on est déshydraté et on n’a pas pris assez d’eau… Cette petite balade de 5km, nous semble bien plus longue que d’habitude.

Randonnée au Mont Grefell
Randonnée au Mont Grefell
Randonnée au Mont Grefell

Randonnée au Mont Grefell

Les biquettes ont peur de nous
Les biquettes ont peur de nous

Les biquettes ont peur de nous

Au bout d’1h15, nous arrivons enfin au site préhistorique. Des dizaines et des dizaines de peintures rupestres sont dessinées sur la roche. Il y a trois zones qui sont toutes très intéressantes. On peut  voir des peintures d’animaux, d’hommes, ainsi que des scènes de la vie courante. 

Peintures rupestres du Mont Grefell
Peintures rupestres du Mont Grefell
Peintures rupestres du Mont Grefell

Peintures rupestres du Mont Grefell

Nous aurons mis finalement 1h30 pour finir la boucle. Nous avons faim, soif et sommes bien fatigués. En retournant à la voiture, nous apercevons à nouveau des kangourous à l’ombre d’un arbre. Nous essayons de nous en approcher tout doucement. Il y a un adulte mâle et son petit. Ils ne bougent pas et nous guettent. Nous arrivons même à nous en approcher tout près.

Les kangourous
Les kangourous

Les kangourous

Le chemin du retour semble plus long qu’à l’aller et en moins bon état. Nous sommes contents d’arriver enfin sur la route bitumée. La piste, c’est marrant au début mais sans 4x4 ça devient vite fatiguant.

Vidéo sur une piste dans le désert

Nous continuons ensuite à rouler un bon bout de chemin jusqu’à s’arrêter en fin d’après-midi sur une aire de repos. Nous ne sommes pas les seuls, deux autres caravanes semblent installées pour passer la nuit. Mais avant de pouvoir faire quoique ce soit, il faut nettoyer le van de fond en comble car une épaisse couche de terre rouge s’est déposée partout, sur la banquette, sur les assiettes, à l’intérieur des placards ! C’est une horreur ! Nous ne referons pas ça tous les jours…

 

Une fois tout nettoyé, nous prenons l’apéro devant les derniers rayons de soleil, dinons et allons-nous coucher. 

Coucher de soleil dans l'outback
Coucher de soleil dans l'outback

Coucher de soleil dans l'outback

Pour cette nouvelle journée dans le désert, nous nous dirigeons vers la prochaine ville sur notre route, Wilcania. Nous rêvons d’un camping avec piscine. Malheureusement, le seul camping du coin n’a ni piscine, ni cuisine. De plus, il n’y a rien à faire danscette ville ! Nous profitons quand même de cet arrêt pour faire une pause déjeuner et nous continuons jusqu’à la ville suivante, BrokenHills. Sur la route, nous apercevons un panneau signalant un changement d’heure. Nous venons de remonter le temps de 30 minutes :). Quelle surprise !? 

Sur la route
Sur la route
Sur la route
Sur la route

Sur la route

Arrivés sur place, nous visitons les deux campings de la ville. Ils sont à peu près au même prix, mais dans l’un il y a du wifi gratuit et une vraie cuisine. Il s’agit du camping Top Touristpark (34$ avec l’électricité, 10% de remise avec Apollo, notre compagnie de location).

 

Une fois installés, nous filons vers le « Living desert ». L’office du tourisme nous a conseillé d’y aller pour le coucher du soleil. L’endroit se trouve à 12km du centre, la route est bitumée, donc pas de problème. L’entrée coute 5$/pers (argent à mettre dans la boite « honnête »). Il s’agit d’une zone protégée pour la faune et la flore avec une vallée qui surplombe toute la région. C’est aussi l’endroit qu’ont choisi quelques artistes internationaux pour exposer leurs sculptures.

Les sculptures du "Living Desert"
Les sculptures du "Living Desert"
Les sculptures du "Living Desert"
Les sculptures du "Living Desert"
Les sculptures du "Living Desert"

Les sculptures du "Living Desert"

Au coucher du soleil
Au coucher du soleil
Au coucher du soleil

Au coucher du soleil

C’est sur cette magnifique vue que nous finissons la journée.

 

Nous passons notre dernière journée en Nouvelles Galles du Sud (New South Walles) autour de Broken Hill. Nous nous dirigeons d’abord vers le point de vue  « MudyMudy » qui se trouve à 26km.

MudyMudy
MudyMudy
MudyMudy

MudyMudy

Puis sur le chemin du retour, nous nous arrêtons dans la ville de Silverton. C’est un petit village qui a gardé son âme « Western ». C’est d’ailleurs un lieu très célèbrede tournages. Plusieurs films et publicités ont étés réalisés ici. Notamment le film Mad Max II. On peut retrouver quelques voitures du film dans un musée qui lui a été dédié.

La ville de Silverton
La ville de Silverton
La ville de Silverton
La ville de Silverton
La ville de Silverton

La ville de Silverton

Le musée Mad Max
Le musée Mad Max

Le musée Mad Max

Après une balade dans les rues de Silverton, nous prenons notre premier déjeuner dans un restaurant australien (hamburger, hot dog et binouze) ! :) C’était loin d’être diététique mais c’était bon.

Déjeuner à Silverton
Déjeuner à Silverton

Déjeuner à Silverton

De retour à Broken Hill, nous nous baladons dans la ville tout en réfléchissant à notre prochaine étape. Nous pouvons soit continuer vers Adélaïde, soit descendre plus au Sud vers Mildura. 

La ville de Broken Hill
La ville de Broken Hill
La ville de Broken Hill

La ville de Broken Hill

Finalement, après près d’une heure et demie de réflexion, c’est Adélaïde qui l’emporte. Nous partons en fin d’après-midi afin d’avancer le plus possible avant que la nuit n’arrive. Nous nous arrêtons sur une aire d’autoroute juste à temps pour admirer le soleil se coucher. 

Vidéo sur la route dans le désert

Sur l'air de repos
Sur l'air de repos
Sur l'air de repos

Sur l'air de repos

Tout seuls au milieu de nulle part, devant ce superbe spectacle, nous sommes sur les rails d’un train. Sauf que finalement l’endroit n’est pas si désert qu’il y parait, un train arrive à toute allure et c’est son klaxon qui  nous fait sursauter ! On déguerpit en vitesse ! Quelle frayeur ! 

Coucher de soleil sur les rails
Coucher de soleil sur les rails
Coucher de soleil sur les rails
Coucher de soleil sur les rails

Coucher de soleil sur les rails

Ouf le train ne nous a pas écrasés !
Ouf le train ne nous a pas écrasés !

Ouf le train ne nous a pas écrasés !

C’est sous une nuit étoilée que nous dinons et allons-nous coucher.

Commenter cet article

Maman 04/02/2014 21:57

Très impressionnant mais oppressant aussi ce désert australien .. tout à fait comme dans les films.. A travers votre reportage , on ressent bien cette sécheresse ... Et ces routes et pistes à l'infini, cela doit être angoissant non ?...
Sinon, vous êtes fous de vous balader sur les rails d'un train .... !! :-(

Sandie & Slava 05/02/2014 03:22

Ce n'est pas du tout angoissant ! Apaisant même. On est seuls au monde ...