Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

La plongée à Nouméa

20 Janvier 2014, 14:26pm

Publié par Sandie & Slava

Plongée à Nouméa, le 7 Novembre

 

Ce matin, c’est excités que nous nous levons. On va plonger ! Avant notre départ sur l’île des Pins, Pauline, qui a aussi un niveau 1, avait fait la réservation chez Abyss pour nous 3. Un club qui a une très bonne réputation, notamment grâce à son professionnalisme. Le prix pour deux plongées est de 9800Frs.

 

Nous nous rendons donc au club assez tôt le matin. Première surprise, nous serons 6 personnes à plonger avec 1 guide. Sur la vingtaine de plongées que nous avons à notre actif, c’est la première fois que nous avons un groupe aussi grand. Mais bon, on se dit que ce sont des pros et qu’ils vont savoir gérer.

 

Bref, on s’équipe et c’est parti. Sur le bateau, seconde surprise. Une des filles de notre groupe n’a pas plongé depuis 10 ans ! Pendant qu’on y est, troisième surprise, pour cause de houle trop importante, nous n’allons pas plonger derrière la barrière de corail. Or, c’est là que nous avons le plus de chance de voir des raies Manta, une des raisons pour laquelle nous avons souhaité venir en Nouvelle-Calédonie.

 

Nous arrivons sur le premier spot. Petit briefing et on descend. La visibilité est franchement pourrie. Au bout des 10-15 minutes, nous n’avons toujours rien vu de passionnant. De plus, la guide ne nous montre pas grand-chose, mais bon, il n’y a peut-être rien à montrer … Environ 45 minutes s’écoulent et nous remontons un peu bredouilles. Première plongée très décevante.

 

Sur le bateau, on boit un peu de thé, on mange un peu et c’est parti pour le deuxième spot. En chemin, nous croisons un bateau qui en revient, notre capitaine demande des infos sur les conditions de notre prochain lieu. Apparemment, la visibilité est encore moins bonne, ça promet :(.

 

Nous y voilà, on redescend. C’est un peu plus animé mais pas non plus exceptionnel. On croisera quand même une tortue bien amicale :).

Vidéo de la tortue en plongée à Noumea

On continue et on tombe sur un gars tout seul au fond de l’eau. Il fait parti du second groupe de notre bateau. L’instructeur n’a pas fait attention et l’a perdu là !

 

Notre guide nous laisse tout seuls au fond de l’eau et remonte avec l’égaré puis revient. On continue encore un peu sans rien voir de plus et on commence à remonter. Je regarde la quantité d’air qu’il me reste. Je suis à 50 bars. C’est parfait car c’est la quantité à partir de laquelle il faut remonter à la surface.

 

A peine on sort la tête de l’eau que les gens de l’autre groupe nous disent avoir vu passer le dauphin. En effet, un dauphin est présent depuis quelques jours sur le site.

 

Sans aucune hésitation, notre guide nous dit : « On replonge » !!??!! Hein ? Un peu déboussolés, on suit le groupe. Au passage, en équilibrant la pression, je me fais mal à l’oreille droite :(.

 

On arrive au fond et plus de guide ! Elle est partie à la recherche du dauphin toute seule en nous laissant là. C’est la pagaille, personne ne sait quoi faire, où aller. La visibilité est encore plus pourrie qu’avant, on ne voit pas à 10m.

 

Par miracle on retrouve notre accompagnatrice qui n’a rien trouvé. Je regarde ma réserve d’air, je suis quasiment à zéro ! Je suis obligé de partager l’air de la bouteille de Sandie. En théorie, cette situation ne devrait jamais arriver…

 

On commence à remonter et le dauphin passe à quelques mètres de nous. Mais franchement, ça aurait pu être un chien ou un canard, c’était pareil. On n’y voyait quasiment rien.

 

En remontant sur le bateau, je suis énervé, contre cette inconsciente de guide bien sûr mais surtout contre moi-même car on n’aurait jamais dû la suivre. C’était vraiment stupide. Cela nous servira de leçon.

 

Ce n’est vraiment pas ce à quoi on s’attendait. Les sites n’étaient pas terribles. Les conditions étaient mauvaises et je ne parle même pas des accompagnateurs. C’était pourtant les plus pros de tous :/

 

D’habitude, avant de plonger, on fait le tour des clubs pour vérifier leur sérieux mais surtout on parle avec le moniteur qui est censé nous accompagner. On choisit celui que l’on sent le plus motivé et surtout le plus passionné.

 

Ici, le gros problème, c’est que tout se passe par téléphone et qu’il faut réserver, parfois plusieurs jours à l’avance. Par conséquent, on ne sait jamais où l’on va plonger mais surtout avec qui. Nous espérions beaucoup de cette plongée et nous n’avons eu que des mauvaises surprises. Vraiment dommage !

Commenter cet article

pem 22/01/2014 22:55

haha trop fort le mec perdu au fond ^^ les buses. j’espère que t'as chier dans ta combi :P

Sandie & Slava 23/01/2014 00:26

C'est qu'avec la pression c'est pas évident :)
C'est une sécurité naturelle :D