Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

La fin d'une aventure !

1 Mai 2014, 21:57pm

Publié par Sandie & Slava

Trek autour des Annapurnas, le 09 et 10 avril

 

Comme prévu la veille, le réveil sonne à 4h30, il fait encore nuit noire. C’est l’étape capitale du trek, le jour où nous passons le fameux col à 5416 mètres d’altitude.

 

Ce n’est pas le point le plus haut que nous ayons atteint lors de notre voyage mais c’est en tout cas celui de Piwi. Il n’est d’ailleurs pas au plus haut de sa forme. Il a mal à la tête, se sent très fatigué et n’arrive pas à manger. Bien qu’affaibli, il souhaite continuer. Nous tentons l’ascension !

 

Pour lui faciliter la tâche, nous allégeons au maximum son sac et répartissons ses affaires dans le sac de Sandie et le mien. Ça devrait l’aider dans les montées.

 

En partant, le soleil se lève tranquillement et nous offre déjà des paysages magnifiques !

En partant
En partant
En partant

En partant

Nous voilà sur le chemin, les pieds dans la neige ou dans la glace plutôt. Tout, est gelé autour de nous, il fait froid. Malgré quelques orteils congelés, nous avançons bien. Nous doublons même quelques groupes.

Sur le début du chemin
Sur le début du chemin
Sur le début du chemin

Sur le début du chemin

Le soleil se lève pour de bon cette fois-ci et éclaire les montagnes. Le spectacle est extra, inattendu même ! Nous pensions que cette étape serait sans intérêt majeur à part le passage du col mais en fait pas du tout. C’est spectaculaire !

En route vers le col
En route vers le col
En route vers le col
En route vers le col
En route vers le col
En route vers le col
En route vers le col

En route vers le col

Nous avons tout le temps les pieds dans la neige et glace. C'est parfois glissant mais ça va, on avance bien même avec un Piwi qui souffre beaucoup. Il se surpasse pour continuer à avancer mais arrive au bout de ses forces.

 

Il reste encore quelques centaines de mètres avant d’arriver au col. Pour le soulager encore plus, je prends son sac. Aucun problème, j’ai une forme olympique et je ne vous parle même pas de Sandie qui aurait très bien pu prendre Piwi sur son dos :). Seule difficulté : voir où je mets les pieds…

Si si, il est vivant :)
Si si, il est vivant :)

Si si, il est vivant :)

En mode Sherpa
En mode Sherpa
En mode Sherpa

En mode Sherpa

Quelques glissades sur la fin et nous voilà, après 3h30 de grimpette, au point culminant du trek : 5416 mètres !

 

Plus d’une semaine et demie de marche pour arriver exactement là. Nous sommes partagés entre joie et tristesse. D’un côté nous avons la satisfaction d’avoir accompli quelque chose de spécial, d’extraordinaire même mais d’un autre côté, nous nous rendons compte que c’est bientôt la fin de cette formidable aventure. Nous venons d’attendre notre objectif et le reste ne sera que la suite logique du parcours …

 

Enfin, pensons au moment présent ! Les panoramas autour de nous sont splendides et nous avons des clichés à faire au sommet. D’autant plus que nous avons quelques accessoires.

 

En effet, lorsque Piwi est venu nous rejoindre, il a emporté du fromage et du vin avec lui mais pas seulement. Il a également embarqué une petite bouteille de … Champagne ! :)

 

Nous avions, à l’origine, prévu de l’ouvrir ici afin de marquer le coup. Mais la fatigue, l’altitude et surtout les 1600 mètres de descente qui nous attendent nous font renoncer. Nous l’ouvrirons ce soir à la guesthouse. En attendant, on se fait tirer le portrait avec notre bouteille et du comté :). Merci à Piwi pour ces cadeaux et merci à Sandie d’avoir tout transporté jusqu’au sommet !

Les panoramas autour de nous
Les panoramas autour de nous
Les panoramas autour de nous

Les panoramas autour de nous

Défilé de Bogoces
Défilé de Bogoces
Défilé de Bogoces

Défilé de Bogoces

On l’a fait !
On l’a fait !
On l’a fait !

On l’a fait !

Champagne et comté, vive la France !
Champagne et comté, vive la France !
Champagne et comté, vive la France !

Champagne et comté, vive la France !

Nous restons environ 1h sur place puis nous commençons la descente. Comme prévu, celle-ci est chiante, épuisante et destructrice. Tous nos membres souffrent énormément. La neige et la glace n’arrangent rien, ça glisse énormément, parfois on tombe.

 

Sur le chemin, nous nous arrêtons quelques instants pour grignoter notre comté et un reste de fromage de yak. En repartant, le temps se gâte, les nuages recouvrent toute la vallée. Nous avons eu beaucoup de chance d’avoir eu un temps exceptionnel lors de la montée et au sommet.

Lors de la descente
Lors de la descente

Lors de la descente

Pause pique-nique
Pause pique-nique

Pause pique-nique

Arrivés à Chambarbuh (environ 3/4 de la descente), il y a de l’orage et il se met à neiger assez fort. Nous avons encore 400m à descendre, pas le choix, il faut continuer. Nous avançons vers Muktinath sous une énorme tempête de neige. Nous arrivons épuisés !

 

Malgré la fatigue, nous trouvons une guesthouse correcte et bien plus confortable que celles des jours précédents. Grand luxe, nous avons même de l’eau chaude et pouvons enfin prendre une « vraie » douche. La chambre est gratuite si on mange sur place.

 

Voilà, tout le monde est bien propre. Nous pouvons enfin célébrer cette ascension au Champagne qui, par ailleurs, n’a pas trop apprécié le transport. Trop pressé d’être bu, nous ne pouvons empêcher le savoureux liquide de jaillir en ouvrant la bouteille. Rassurez-vous, il en restera suffisamment pour que l’on puisse apprécier, à sa juste valeur, ce moment.

A la nôtre !

A la nôtre !

Pour cette dixième étape, nous avons dépensé 1150 roupies pour deux, diner + petit-déjeuner. Ce qui fait environ 8,65 euros.

 

Résumé de la dixième journée de marche :

- Début 6h00 : High Camp (altitude : 4850m)

- Arrivée Col (altitude : 5416m) : 9h30

- Départ Col (altitude : 5416m) : 10h30

- Fin 15h00 : Muktinath (altitude : 3800m)

 

Les chiffres ci-dessous ont été calculés par notre podomètre.

- Temps total avec pauses : 9h00

- Temps effectif de marche : 4h18

- Kilomètres parcourus : 17.90 km

- Vitesse de marche : 4.14 km/h

- Nombre de pas : 26397 pas

- Calories dépensées : 871 kcal

Ce matin, il  ne neige plus. Nous avons même droit à un magnifique ciel bleu. La tempête de la veille à recouvert tout le village et ses environs d’un magnifique manteau blanc. Le soleil qui se lève sur les montagnes ne fait qu’embellir le paysage.

Au réveil
Au réveil
Au réveil

Au réveil

Une route relie Muktinath à Jomsom mais celle-ci est empruntée par les 4x4 qui soulèvent beaucoup de poussière et rendent la balade désagréable. Nous apprenons qu’il existe un chemin (non indiqué sur notre carte) qui passe par le village de Kagbeni et permet ensuite de rejoindre Jomsom. Sur ce tronçon, pas de véhicule et les paysages valent apparemment le coup.

 

Nous nous engageons donc sur cette voie et nous ne sommes pas déçus. Nous traversons d’abord plusieurs villages typiques sans aucun touriste. Par endroits, la vie semble s’être arrêtée. A plusieurs reprises, nous découvrons des bassines de linge abandonnées dans lesquelles les habits sont congelés ! Comme si la neige de la veille avait fait fuir les propriétaires des vêtements.

Au début du chemin
Au début du chemin
Au début du chemin
Au début du chemin
Au début du chemin
Au début du chemin

Au début du chemin

Le village de Jhong
Le village de Jhong

Le village de Jhong

Le linge abandonné
Le linge abandonné

Le linge abandonné

Plus loin, le spectacle continue. Nous découvrons un paysage plus aride, désertique même. Parfois, en contrebas, des champs de culture, d’un vert intense, apportent un peu de couleur aux environs. Autour de nous, les monts enneigés veillent.

Les champs de culture
Les champs de culture

Les champs de culture

Les paysages arides et désertiques
Les paysages arides et désertiques
Les paysages arides et désertiques
Les paysages arides et désertiques
Les paysages arides et désertiques

Les paysages arides et désertiques

Nous arrivons au village de Kagbeni en 3h20. Celui-ci est surprenant. Un oasis vert au milieu du désert ! Super !

En arrivant à Kagbeni
En arrivant à Kagbeni

En arrivant à Kagbeni

A l'intérieur, l’ambiance est mystique. Nous découvrons des statues bizarres, des masques tout aussi surprenants. De la musique envoutante s’échappe des toits des maisons et des pétards explosent à quelques mètres de nous.

 

Malgré tout, nous nous arrêtons sur une des places du village pour grignoter un morceau. Ce sera crackers et fromage de yak ! :) Nous repartons vers 12h30 après 1h30 de pause.

Dans le village
Dans le village
Dans le village

Dans le village

A partir de là, il ne reste plus que quelques kilomètres pour rejoindre Jomsom. La majeure partie de la balade se fait sur une piste. Heureusement, nous ne croiserons que 2 voitures sur le chemin.

 

Il nous faut 2 bonnes heures pour attendre notre point final. Jusqu’à présent, nous avions eu un temps parfait mais nous sommes maintenant contraints de continuer sous un vent d’une rare violence. Par endroits, les rafales nous empêchaient d’avancer … En route, nous croisons une meute de vautours en train de dévorer un cadavre. Un cheval ou une vache, nous n’avons pas très bien vu. Il y en a plus d’une dizaine qui rôdent autour. Impressionnant et intimidant !

 

Dès notre arrivée, nous nous renseignons sur les différents moyens de transports pour rejoindre Pokhara. La ville de Jomsom ne présentant pas un grand intérêt, nous aimerions la quitter dès que possible.

 

Il est 14h30 et un bus part à 16h mais pour Gassa seulement (830 Rp par personne). De là, il faut prendre un autre bus pour Béni. Nous ne connaissons pas le prix mais depuis Jomsom, c'est 1400 Rp par personne si jamais on décide d’y aller le lendemain. A partir de là, ce n’est pas terminé. Il faut prendre un dernier bus pour Pokhara. En tout, 1 jour et demi de voyage sont nécessaires !

 

La solution alternative consiste à prendre une Jeep de 12 personnes qui coûte tout de même 12 000 Rp pour Gassa (1000 Rp par personne) et 20 000 Rp pour Beni (un peu plus de 1600 Rp par personne). Dans les deux cas, le départ ne peut se faire que le lendemain, s’il se fait …

 

Nous savons qu’il existe un aéroport à Jomsom. Nous vérifions donc la solution avion.

 

Après prospection, nous apprenons qu’une seule compagnie (Yeti / Tara Airlines) assure des liaisons quotidiennes avec Pokhara. Les vols ont lieu le matin uniquement et le billet coûte 113$US

 

L’hôtesse vérifie les disponibilités et nous apprend qu’il ne reste que 3 places pour le lendemain. Il y a une fête indienne ou quelque chose dans le genre du coup tous les autres vols sont complets ! Après une courte réflexion, nous décidons à l’unanimité d’acheter les billets. Le vol est prévu pour 6h40 le lendemain !

 

Il nous faut maintenant trouver un hébergement pour la nuit. Après quelques tentatives infructueuses, nous trouvons finalement une chambre pour 3 à 300 roupies.

 

La vue depuis la salle à manger est superbe et c’est l’occasion de fêter la fin de ce merveilleux trek. Ce sera bière pour Piwi et moi et Sprite pour Sandie :)

Au trek !

Au trek !

La vue depuis l’hôtel

La vue depuis l’hôtel

C’est ici, dans cette véranda, reconvertie en salle à manger, que nous passons notre dernière soirée sur le circuit de ce trek majestueux autour des Annapurnas. Nous nous remémorons, non sans émotions, ces 11 jours exceptionnels que nous venons de vivre. Sans aucun doute, cette épopée restera une des plus belles que nous ayons eu la chance de vivre durant cette année qui vient de s’écouler si rapidement. Sandie hésite encore sur le classement, mais pour moi cette aventure représente mon deuxième meilleur souvenir de voyage, pas loin derrière le Salar d’Uyuni !

Pour cette onzième et dernière étape, nous avons dépensé 1255 roupies pour deux, chambre + diner. Ce qui fait environ 9,44 euros.

 

Résumé de la onzième journée de marche :

- Début 7:30 : Muktinath (altitude : 3800m)

- Fin 14:30 Jomsom : (altitude : 2720m)

 

Les chiffres ci-dessous ont été calculés par notre podomètre.

- Temps total avec pauses : 7h00

- Temps effectif de marche : 5h18

- Kilomètres parcourus : 25.07 km

- Vitesse de marche : 4.71 km/h

- Nombre de pas : 35390 pas

- Calories dépensées : 1170 kcal

Et pour conclure, voilà le bilan de ces 11 jours de marche :

- Temps total avec pauses : 61h35

- Temps effectif de marche : 40h53

- Kilomètres parcourus : 170,57 km

- Vitesse de marche : 4,14 km/h

- Nombre de pas : 259 842 pas

- Calories dépensées : 8 366 kcal

Commenter cet article