Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

Les vestiges de Trujillo

26 Juin 2013, 14:59pm

Publié par Sandie & Slava

Trujillo, le 31 mai et 1er juin

 

Chiclayo sera la ville la plus au nord que nous visiterons. Nous décidons de descendre le long de la côte et nous nous arrêtons à Trujillo, première ville au Pérou qui a initié le processus d'indépendance vis-à-vis de l'Espagne. En plus de visiter la ville, nous sommes venus voir le célèbre site archéologique de Chan Chan ainsi que les huacas de la luna et del sol. Comprendre les pyramides de la lune et du soleil.

 

Le terminal de bus se trouve un peu à l’écart du centre-ville. Il faut donc prendre un taxi pour s’y rendre. Une fois sur place, nous trouvons rapidement un hôtel à deux pas de la fameuse Plaza des Armas. Par manque de fréquentation, nous réussissons à obtenir un prix très intéressant pour cet hôtel de catégorie supérieure. C’était presque trop facile… :).

 

Notre hôtel
Notre hôtel

Notre hôtel

En nous promenant sur la Plaza des Armas, nous avons étés approchés par une employée de la municipalité qui nous a apporté de précieuses informations. Elle nous a par exemple expliqué comment nous rendre sur les différents sites que nous souhaitions visiter (sans passer par une agence) et nous a conté l’histoire de la ville. En bonus, elle nous a fait une visite guidée de la mairie.

Le centre ville
Le centre ville
Le centre ville

Le centre ville

Depuis et dans la mairie
Depuis et dans la mairie

Depuis et dans la mairie

Toujours sur la Plaza de Armas, il existe un bureau de renseignements qui fournit des informations sur les activités des alentours mais également sur les différents bus qui partent de Trujillo. Nous avons recueilli toutes les indications dont nous avions besoin et avons reçu (certainement pour notre gentillesse :)) un magnifique cadeau : un mini porte-monnaie trop cool !

Il est trop beau ce porte-monnaie :)

Il est trop beau ce porte-monnaie :)

Le lendemain c’est la journée visites. Les deux sites que nous souhaitons explorer se trouvent à l’opposé l’un de l’autre mais il est possible de voir les deux dans la même journée.

 

Nous décidons de commencer par les huaca de la luna et del sol. Toutes les deux construites par les Moches (civilisation précolombienne, entre 100 et 700 après JC). Grâce aux informations recueillies la veille, nous trouvons rapidement le minibus qui nous déposera aux pieds du site. L’entrée coûte 10 soles (moins de 3€) et comprend un guide. En réalité, seule la huaca de la luna peut se visiter. Les recherches sur la huaca del sol sont toujours en cours et n’avancent pas très vite faute de financement. Mais les premières fouilles ont déjà permis de découvrir des dizaines de tombes. Pour le moment, l’extérieur de la pyramide peut facilement être confondu avec une colline.

 

Huaca del Sol
Huaca del Sol

Huaca del Sol

La visite est passionnante du fait de l’exceptionnelle conservation et restauration des peintures murales retrouvées. En effet, les constructions superposées ont permis de préserver ces fresques. La pyramide n’était pas construite d’un seul coup. Au début, il n’y avait qu’un niveau. Chaque génération construisait un niveau supplémentaire en recouvrant complètement l’ancien. C’est pour cela que les fresques des niveaux inférieurs ont été si bien préservées, elles étaient complètement enfouies. De plus, c’est la première fois que nous visitons l’intérieur d’une pyramide.

L'intérieur de la huaca de la Luna
L'intérieur de la huaca de la Luna
L'intérieur de la huaca de la Luna
L'intérieur de la huaca de la Luna

L'intérieur de la huaca de la Luna

L’extérieur est tout aussi impressionnant, surtout en voyant à quoi ressemblait la pyramide en 1998.

La pyramide en 1998

La pyramide en 1998

La pyramide de nos jours
La pyramide de nos jours
La pyramide de nos jours

La pyramide de nos jours

Après cette visite, nous retournons au centre afin de déjeuner puis repartir de l’autre côté de la ville pour voir le site archéologique Chan Chan. On trouve un restaurant, on s’installe et on commande. En attendant les plats, je vais me laver les mains. En revenant m’asseoir, je sens que quelque chose a changé. En effet, la polaire que j’avais mise sur le dos de la chaise a disparue :(. Une dizaine de personnes dans le restaurant, Sandie à moins d’un mètre et personne n’a rien vu… C’est vraiment une sensation désagréable et on en vient même à se demander ce que l’on fait dans ce pays :(.

 

Lorsque j’ai annoncé le vol au gérant, il semblait tout aussi dégouté que moi. Il se sentait coupable et voulait faire quelque chose. En partant du restaurant, il m’a donné son gilet ! C’est vraiment sympa de sa part, il n’était pas obligé de faire ça. Bon le seul problème dans cette histoire c’est qu’il avait bien 50-55 ans et du coup le gilet lui allait bien à lui, quant à moi, et bien ce n’était pas tout à fait mon style :).

 

Malgré cette mésaventure, qui me trottera dans la tête pendant le reste de la journée, nous arrivons sur le site de Chan Chan. Après s’être fait déposés sur le bord de la route, il nous a fallu parcourir 2 Km à pieds pour atteindre l’entrée.

 

En marchant, on voit déjà les ruines se dessiner. Des mus interminables se dressent devant nous et cela sur des centaines de mètres.

 

L'extérieur du site en allant vers l'entrée
L'extérieur du site en allant vers l'entrée
L'extérieur du site en allant vers l'entrée

L'extérieur du site en allant vers l'entrée

L’entrée coûte également 10 soles mais donne aussi accès à d’autres vestiges (que nous n’avons pas faits). La visite se fait au travers des constructions (cours, palais, habitations, tombes …) de la ville qui comptait environ 30 000 habitants à l’époque.

A l'intérieur
A l'intérieur
A l'intérieur
A l'intérieur
A l'intérieur
A l'intérieur
A l'intérieur

A l'intérieur

Malgré le vol dans le restaurant qui a pas mal plombé l’ambiance, l’étape à Trujillo a été très intéressante. La huaca de la luna est absolument inratable et le site de Chan Chan est vraiment atypique. On regrettera simplement la restauration effectuée à Chan Chan qui a été un peu trop poussée à notre goût. Nous avons eu du mal à se projeter et visualiser la ville comme elle l’était, à l’époque.

Commenter cet article

pem 29/06/2013 11:40

fait montrer le gilet ? il aurait pu te filet un poncho :)
enfin tu pourras toujours le mettre pour descendre les poubelles

Sandie & Slava 01/07/2013 18:39

Enfoiré :p
On a quelques photos (discretes) avec le gilet mais on les garde pour nous :D
Pour descendre les poubelles ca va etre compliqué ! on est au RDC !!!
Bisous