Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

Tout va bien à Vang Vieng

13 Mars 2014, 15:50pm

Publié par Sandie & Slava

Vang Vieng, du 13 au 15 février

 

Petit aparté sur le lieu :

Depuis plusieurs années, Vang Vieng était le repère des fêtards étrangers. Tout ou presque était permis ici. Alcool bien sûr, mais aussi la drogue, « douce » pour certains et dure pour d’autres. En clair, c’était un lieu de débauche :(.

 

Le plus dramatique, c’est que chaque année, plusieurs jeunes mourraient là. La plupart, trop défoncés, périssaient noyés dans le fleuve qui borde le village. L’une des activités favorites était de se jeter à l’eau en se balançant sur une corde. De vrais « Tarzan » des temps modernes.

 

Mais tout cela, c’était avant. Les autorités laotiennes, apparemment sous pressions d’autres gouvernements, ont mis fin à toutes ces pratiques. Les lieux controversés ont étés fermés et le village a retrouvé son âme d’antan. Pour notre plus grand bonheur !

 

Le départ, prévu initialement à 10h a finalement eu lieu à 10h30. Nous avions choisi de faire le trajet en mini van contrairement à d’autres touristes qui ont préféré le bus « VIP » ;). Lorsque nous avions acheté les billets, les deux modes étaient proposés au même prix (50 000 Kips par personne).

 

Plus rapide que le bus, notre voiture arrive un peu plus tôt, vers 13h. Nous sommes déposés aux pieds d’un hôtel. Nous allons voir une de leurs chambres. Celle-ci nous plait bien et en plus ce n’est pas très cher, 60 000 Kips. Mais notre guide indiquait une auberge (Le Dok Khun 2), quelques rues plus loin, qui serait plus au calme. Nous décidons d’aller voir.

 

La chambre proposée est tout aussi bien que la première, peut-être même mieux. Grande pièce propre et lumineuse avec salle de bain privée et eau chaude. L’hôtel se trouve à l’écart de la rue principale et il n’y a quasiment personne dedans. Pour couronner le tout, la chambre est proposée à 50 000 Kips. Vendu, nous restons ici.

 

En allant payer, je teste la connexion Internet. Au bout de plusieurs minutes, c’est la déception. Le modem a un problème, il ne fonctionne pas :(.

 

Nous sommes déçus car nous voulions profiter du temps que nous avions pour avancer sur le blog et mettre en ligne quelques articles. Du coup, nous essayons les autres hôtels du coin mais c’est soit plein, soit moins bien … Bref, nous laissons tomber et partons nous balader.

Notre chambre

Notre chambre

Les ruelles sont bordées de restaurants, de Guesthouses, d’agences touristiques et de boutiques de tee-shirts. Cependant, il n’y a pas trop de monde et une certaine tranquillité règne.

Dans les rues de Vang Vieng
Dans les rues de Vang Vieng

Dans les rues de Vang Vieng

C’est encore plus flagrant lorsque l’on se rapproche de la rivière. On traverse un pont de bambou. De l’autre côté, de petits chemins en terre partent dans tous les sens. Au loin, nous apercevons les champs et les montagnes nous surplombent. Un bar diffuse de la musique « lounge ». On se laisse envahir par un sentiment de quiétude. Cela nous rappelle l’atmosphère que nous avions ressentie en arrivant à Don Det dans la région des 4 000 îles. Le genre d’endroits où l’on pourrait passer une semaine sans s’en rendre compte :).

Vue près de la rivière
Vue près de la rivière

Vue près de la rivière

Le bar au bord de l’eau

Le bar au bord de l’eau

Il y a plusieurs hébergements également de ce côté mais ce sont surtout des bungalows. Certains sont modestes, d’autres carrément de luxe. Nous avons osé demander le prix de l’un d’entre eux : 100$US la nuit soit 800 000 Kips, une fortune ! Mais bon la cadre est vraiment sympa.

 

A côté, nous allons observer deux femmes en train de tisser de façon traditionnelle. Leur dextérité est impressionnante.

Bungalows de luxe

Bungalows de luxe

Les femmes en train de tisser
Les femmes en train de tisser

Les femmes en train de tisser

C’est dans cette ambiance simple et décontractée que ce termine notre première journée dans ce village au passé bien triste.

 

Aujourd’hui, nous nous réveillons de bonne humeur. Nous avons eu raison de rester dans cette chambre car nous avons très bien dormi.

 

Nous tentons d’aller nous balader vers la grotte de Chang qui se trouve à seulement 1 km du village. Nous allons pour traverser la rivière, mais le grand pont (à la sortie de la ville) est en fait payant ! Nous faisons demi-tour et nous dirigeons vers le pont de bambou (gratuit) que nous avions emprunté la veille. Au passage, nous demandons le prix de l’entrée à un commerçant. C’est 10 000 kips par personne. De plus, le monsieur nous conseille de ne pas prendre ce pont mais de retourner à celui qui est payant. Le chemin partirait de là-bas …

 

Un peu saoulés de tous ces allers retours, nous décidons de ne rien faire du tout et nous allons nous poser dans un restaurant avec une magnifique vue. Au programme : déjeuner, fruit shake, blog et pas mal de « Friends », la série :).

 

En fin d’après-midi, pour nous dégourdir les jambes, nous allons faire un petit tour sur l’îlot entre les deux berges. Près de la rivière, que certains descendent sur de grosses bouées gonflables. En somme, une bonne grosse journée de repos !

Dans le restaurant
Dans le restaurant

Dans le restaurant

Vues depuis le restaurant
Vues depuis le restaurant

Vues depuis le restaurant

Près de la rivière

Près de la rivière

Le lendemain, après une nuit aussi bonne que la première, nous partons visiter la grotte « Lusi ». D’après certains locaux, elle se trouverait à 5km du village. N’ayant pas fait beaucoup d’activités physiques la veille, nous décidons d’y aller à pieds.

 

Le chemin est vraiment très sympa. On passe à travers des champs avec une magnifique vue sur les montagnes environnantes. Nous faisons même connaissance d’une vache bien amicale, à qui on offre nos épluchures de bananes :). Elle a l’air ravie.

Sur le chemin
Sur le chemin

Sur le chemin

Notre copine la vache
Notre copine la vache
Notre copine la vache

Notre copine la vache

Finalement, au bout de 35-40 minutes nous voici arrivés. En fait la grotte se trouve, à peine, à 2km du village …

 

L’entrée est à 10 000 Kips par personne. C’est 20 000 si l’on veut aller jusqu’au lagon où il est possible de se baigner. Nous optons pour la solution simple.

 

Le chemin menant à la grotte est un peu acrobatique mais les installations mises en place permettent d’y accéder sans problèmes. La grotte, en elle-même, est grande et est vraiment sympa. Nous avons, surtout, étés impressionnés par les marques, au sol, laissées par l’eau. Cela forme de sortes de bassins.

Sur le chemin

Sur le chemin

Dans la grotte
Dans la grotte
Dans la grotte
Dans la grotte

Dans la grotte

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons au Paa Bouak, sorte de mont depuis lequel une vue imprenable s’offre à nous de Vang Vieng et les environs. L’entrée coûte également 10 000 Kips par personne.

 

Attention tout de même. Bien que très courte (environ 10-15 minutes), la montée n’est pas facile et la descente l’est encore moins ! Un autel est d’ailleurs placé au début du chemin, comme pour souhaiter bonne chance aux grimpeurs :).

L’autel au début du chemin

L’autel au début du chemin

Lors de la montée

Lors de la montée

Vue au sommet
Vue au sommet
Vue au sommet

Vue au sommet

Rencontre avec des abeilles

Rencontre avec des abeilles

De retour au village, nous nous installons dans notre restaurant fétiche. C’est d’ailleurs là que nous passerons le reste de l’après-midi.

 

En somme, nous nous sommes vraiment plu dans cet endroit. Le confort de notre chambre y est certainement pour beaucoup mais le village, en lui-même, vaut le détour. Nous avons adoré cette quiétude et tranquillité, parfois envoutante.

Commenter cet article

Maman 14/03/2014 20:58

Sympa votre nouvelle copine .... ;-)

Bon, vous n'allez pas me dire que ce n'est pas un montage cette fois la photo de Slava de la "Vue au sommet" .... !!?

Sandie & Slava 15/03/2014 14:39

Oui elle était bien cool :)
Et non, toujours pas de montage ...