Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SVK Tour

Huangshan, les Montagnes Jaunes

13 Avril 2014, 09:11am

Publié par Sandie & Slava

Huangshan, du 17 au 20 mars

 

Ce matin nous partons pour « Huangshan », ce qui signifie « Montagne Jaune ». Dans la région, nous souhaitons visiter les Monts Huangshan, ces fameuses montagnes qui ont inspiré plusieurs paysages du film « Avatar ». Il faut tout d’abord se rendre à Tunxi. De là, un autre bus part vers Tangkou, point de départ de la randonnée vers les monts.

 

Tunxi n’est pas très loin de Hangzhou du coup inutile de se lever tôt. C’est à 10h que nous partons de l’hôtel, pour prendre le bus 49 qui nous emmène à la gare routière de l’ouest. Le bus est bien rempli, alors nous restons debout.

 

Dans le bus, au bout de quelques arrêts, un jeune se lève spontanément et laisse sa place à Sandie. On pense qu’il sort au prochain arrêt mais en fait pas du tout, il ira comme nous jusqu’au terminus :).

 

Ce n’est pas la première fois que cela nous arrive. Les Chinois s’avèrent être très galants. Ils vont même jusqu’à porter le sac de leur compagne :). Parfois ça donne des scènes bien marrantes.

 

Nous arrivons à la gare vers 11h00, le prochain bus pour Tunxi est à 11h20 et coûte 88 yuans par personne.

 

Ce n’est pas donné mais le bus est très bien. Il sent encore le neuf. Nous avons droit à des sièges en cuir et à des bouteilles d’eau en embarquant. Le trajet se passe très bien et nous arrivons à destination 3 heures plus tard.

 

Avant de prendre la correspondance, nous décidons de nous rendre à la gare ferroviaire afin d’acheter nos billets de train pour la suite du voyage, Suzhou.

 

Une fois nos billets en poche, 302 yuans pour deux avec une couchette du bas et une du milieu, nous retournons à la gare routière. Là, nous achetons nos billets pour Tangkou. Le trajet se fait en minibus. Cela met environ 1h30, et coûte 17 yuans par personne.

 

Au bout d’une heure trente, le chauffeur nous indique de descendre (à Tangkou) puis s’en va. Là, nous sommes envahis par des rabatteurs d’hôtels. Nous ne savons pas trop où aller car le lieu ne ressemble pas trop à ce à quoi nous nous attendions.

 

En traversant la rue, nous tombons sur un homme qui dit se prénommer Mr Cheng. Il nous dit qu’il est très connu dans le coin et qu’il peut nous aider à trouver un hôtel. Il nous affirme aussi que nous ne sommes pas dans le bon village…

 

Nous ne le connaissons pas alors aucune raison de lui faire confiance. Du coup nous nous en écartons et essayons de nous débrouiller sans lui.

 

Sauf que voilà, en faisant un petit tour des lieux, nous devons nous rendre à l’évidence, nous ne sommes pas au bon endroit.

 

Nous retrouvons le fameux Mr Cheng qui ne nous a pas lâché. Il nous dit que nous sommes à 3 km de Tangkou et qu’il peut nous y emmener gratuitement jusqu’à son hôtel. Si le lieu nous plait, on reste, sinon on peut aller voir autre chose.

 

Cela semble être un bon deal. Nous le suivons et il nous emmène effectivement à bon port. En fait, le chauffeur du bus nous a fait descendre dans la ville « nouvelle ». Il y a ici beaucoup d’hôtels, plus bon marché, mais ceux-ci ne se trouvent pas aux pieds des montagnes.

 

Nous allons donc visiter l’hôtel de notre nouvel ami. C’est assez grand et propre. Il nous propose la chambre à 120 yuans ce qui est très bon marché pour la région. A côté, c’est le double, voir le triple.

La ville de Tangkou

La ville de Tangkou

A ce moment, nous ne savons pas encore combien de nuits nous allons rester dans cet hôtel. Deux nuits sûr mais peut être trois. En effet, il est possible de dormir au sommet des monts mais nous avons lu tellement de commentaires douteux sur les hôtels là-haut que nous hésitons à le faire.

 

Quoi qu’il en soit, nous arrivons à marchander la chambre à 100 yuans si nous restons 3 nuits et 105 yuans sinon. Nous saluons Mr Cheng et montons nous installer.

 

Le soir, nous ressortons diner dans un restaurant du coin, à la sortie de la ville, vers la station de bus. Le papi et la mamie qui le tiennent sont adorables et leurs sourires sont très communicatifs. A l’aide de leur fille, ils se mettent en 4 pour nous expliquer le menu. Nous commandons plusieurs plats qui sont tous très copieux et bons.

 

Après cela, nous allons acheter quelques provisions pour le pique-nique du lendemain et passons à la banque pour retirer de l’argent. Mais impossible de trouver une agence avec un distributeur. On nous dit que toutes les banques rouvrent demain matin à 8h00. Cela ne nous arrange pas car nous voulions partir vers les monts plutôt que cela mais nous n’avons pas le choix.

 

Le lendemain, nous nous rendons dès 8h00 à la banque. A notre plus grande surprise, nous découvrons qu’il n’y a pas de distributeur à l’intérieur ! C’est un peu la panique. Finalement une fille de l’agence nous indique une autre banque qui dispose d’un distributeur ouvert 24h/24 … nous aurions pu faire le retrait dès hier soir et ne pas perdre de temps aujourd’hui ! Bref …

 

Nous marchons jusqu’à la station d’où partent des bus pour les monts Huangshan. Le trajet dure environ 30 minutes et coûte 19 yuans par personne.

 

Le prix de l’entrée est excessivement cher : 230 yuans par personne ! C’est démesuré, mais c’est souvent le cas en Chine.

 

Une fois les billets achetés, il y a deux possibilités pour se rendre au sommet. On peut soit prendre le téléphérique qui coûte 80 yuans supplémentaires pour un aller simple, soit y aller à pieds. Nous choisissons la succession interminable de marches, c’est bien plus drôle :).

 

La montée est finalement agréable et les paysages bien sympathiques. Cela nous donne un avant-goût de ce qui nous attend au sommet.

Sur le chemin
Sur le chemin
Sur le chemin

Sur le chemin

En route, nous voyons plusieurs hommes grimper avec des quantités phénoménales de nourriture et boissons. Ce sont en fait, les commandes des hôtels situés au sommet … les livraisons se font donc par porteur et à pieds ! On comprend maintenant pourquoi tout le monde dit que manger au sommet est hors de prix.

Les porteurs
Les porteurs
Les porteurs

Les porteurs

Sur le chemin toujours, nous voyons ces drôles de chaises. Elles servent en fait à transporter des gens ! En cas de petite forme soudaine, il est possible, tel un sultan, de se faire transporter d’un point à un autre :). Une grille tarifaire indique le prix en fonction de la distance parcourue … trop forts ces chinois :).

La chaise de sultan et la grille tarifaire
La chaise de sultan et la grille tarifaire

La chaise de sultan et la grille tarifaire

Nous arrivons au sommet, côté Est, en 2h. A partir de là, des dizaines de chemins permettent de parcourir le parc, à peu près, dans tous les sens. On peut facilement y passer la journée. Surtout que les indications sont rarement en anglais du coup, ce n’est pas évident de se repérer et de savoir où aller.

Au sommet
Au sommet
Au sommet
Au sommet

Au sommet

En nous baladant, nous en profitons pour nous renseigner sur les prix des chambres. C’est hyper cher ! Nous savions que ce n’était pas donné mais là c’est vraiment trop. Nous n’avons rien vu en dessous de 550 yuans la chambre double et 150 yuans par personne en dortoir.

 

Nous avons lu sur des forums et blogs que la qualité des hébergements n’était quasiment jamais au rendez-vous, même dans des hôtels chics. Les gens disaient que c’était sale et pas confortable.

 

De plus, la météo annoncée pour le lendemain n’est pas très bonne. Il y a de grandes chances que l’on ne voit pas le soleil se lever sur les montagnes et la descente risque de se faire sous la pluie. Nous prenons donc la décision de ne pas dormir sur place et pensons redescendre à Tangkou. Du coup, il ne faut pas trainer. Nous avons la visite à faire et la descente qu’on aimerait attaquer du côté Ouest. Tout en sachant que ce versant est bien plus long que son opposé.

Quelques hôtels au sommet
Quelques hôtels au sommet

Quelques hôtels au sommet

Nous passons environ 4 heures à nous balader sur les différents sentiers. Sortis des sentiers battus, nous nous retrouvons parfois seuls au monde. Mais sur les points de vue les plus impressionnants, il y a beaucoup plus de monde. C’est parfois insupportable. Certains chinois se comportent vraiment comme des gamins. Ils parlent fort, crient même. Mais il suffit de le leurs faire remarquer pour que ça baisse tout de suite d’un ton.

D’autres points de vue
D’autres points de vue
D’autres points de vue
D’autres points de vue

D’autres points de vue

Vidéo du panorama

Pour certains, toutes ces marches, c’en est trop ! Du coup, la chaise de sultan est là :).

Dur, dur …
Dur, dur …

Dur, dur …

L’heure tourne et il est temps de redescendre. Nous empruntons comme prévu la face Ouest. Malgré les nuages qui ont complétement envahi les montagnes, le chemin est absolument magnifique ! 

Sur le versant Ouest
Sur le versant Ouest
Sur le versant Ouest
Sur le versant Ouest
Sur le versant Ouest

Sur le versant Ouest

Un peu plus tard, le soleil fera une timide apparition mais pas le temps de rester trop longtemps à le contempler. Il nous reste encore pas mal de chemin à parcourir.

Timide apparition du soleil
Timide apparition du soleil

Timide apparition du soleil

La suite de la descente

La suite de la descente

Nous mettrons finalement près de 3 heures pour redescendre de ce côté. Il est 17h50 et le dernier bus pour Tangkou est sur le point de partir. Nous sautons dedans car nous sommes encore bien loin de la maison.

 

C’est, bien crevés, de cette journée que nous rentrons à l’hôtel. Nous réussissons à récupérer une autre chambre et allons diner chez la mamie et le papi de la veille. Ils nous reconnaissent et sont ravis de nous revoir.

 

Le lendemain, il fait un temps à rester sous la couette et c’est exactement ce que nous faisons :). Bien contents de ne pas être au sommet car on n’y voit vraiment rien.

 

Aujourd’hui, nous devons retourner à Tunxi. Notre train de nuit étant vers 20h nous avons toute la journée devant nous.

 

Après une grasse matinée, nous libérons la chambre et nous allons nous promener dans le coin, aux pieds des montagnes.

Aux pieds des montagnes
Aux pieds des montagnes

Aux pieds des montagnes

Après cela, nous prenons le bus pour 20 yuans par personne. Le trajet est beaucoup plus court qu’à l’aller car on prend l’autoroute. Nous y sommes en à peine 1 heure et le chauffeur nous dépose directement à la gare ferroviaire.

 

En attendant notre train, nous allons faire quelques courses et nous nous installons au chaud dans un café.

 

Voilà une étape bien sympathique. Elle nous a permis de voir un autre aspect de la Chine. Ces Montagnes Jaunes sont absolument somptueuses. Avec moins de nuages cela aurait été encore mieux mais finalement ça donnait un côté un peu mystique au lieu :).

Commenter cet article